Rapport de Bataille : "Koralhandia" (26/10/2013)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rapport de Bataille : "Koralhandia" (26/10/2013)

Message par Michaël1971 le Lun 13 Oct - 13:12

Bonjour les amis,

Rapport de bataille suite à une partie jouée lors d'un Micr-O-dit à la Taverne des Alliés à Thuin

En compagnie de Julien, le gérant, qui d'une main de maître et débutant en la règle, a pu s'initier au jeu d'histoire dans son antre, nous avons donc mis les couverts pour cette reconstitution de l'assaut de Koralhandia au coeur du pays Basque.


D'un côté les vrais miquelets français, de l'autre les troupes légère britannique.

Entre:  la redoute et trois objectif à prendre pour les anglais...
- Deux pièces d'artillerie
- Un campement
- La redoute....

La stratégie élaborée par notre ami Julien fut sans contexte de type classique... un flanc gauche, un centre et un flanc droit.

Au flanc gauche, un sous-officier
Au centre et à droite, un officier, un musicien et un porte-drapeau
Les soldats étant divisés par 3, soit 18 figurines répartis par 6 pour chaque groupe.


Flanc gauche... 6 soldats dont un porteur d'échelle d'assaut et le sous-officier.


Centre et droit... le reste dont deux porteurs d'échelle (un pour chaque groupe)


Du côté français, et après une bonne nuit de sommeil (très bonne d'ailleurs, il y en même qui se sont réveiller seulement au quatrième tour de jeu, c'est dire!) le réveil fut très lent autant que la réaction aux ordres lancé par l'officier....


Répartition : Dans la redoute 1/3 de l'effectif en faction avec l'officier et le porte-drapeau.


our le campement, même capacité mais avec le tambour en accompagnement ...


En faction et de surveillance au poste des canons, la moitié du tiers restant... l'autre étant sur les bancs de tir extérieur de la redoute...



8H00 du matin - 10 novembre 1813


Les troupes anglaises arrivent en vue de la Redoute et se mettent en position...
Julien opte pour ne pas jouer les soldats indépendants, mais bien de les mettre en unité groupée...
Les ordres passent bien (aucune fausse note de dés à ce niveau là)



Etant hors de portée de tir des français, l'opportunité lui est donné de perdre 1 ou 2 tours pour s'organiser... et forcément, commencer ses manœuvre d'approche.

Du côté français, soit le café du matin n'était pas bon, ou la torpeur était encore dans les lits de camps...

C'est l'officier qui a du sortir de la redoute pour aller botter le cul à ses hommes et les mettre en poste...
Il aurait eu des épouvantails, cela aurait été pareil!...


Sa gueule dans le MUIZ!!!... et bien en français dans le texte!

L'officier demande un ordre de groupe sur le banc de tir et fait acté un feu de salve.... qui se perd dans les nuages!

Les alouettes vont passer à l'attaque, c'est sur!


Les britanniques planqué derrière les rochers répondent sans sommation en effectuant eux aussi les feux de salve.
Résultat au score :
Anglais : Combativité +2, Tir à portée double +1, 3 hommes en soutien +3 et un jet de dé à 5! Résultat 11!

Le français visé : Combativité +2, Bonus de protection de la redoute +2 et un jet de dé à 1!... Résultat 5!
C'est un doublé au résultat du tir anglais : Cible blessée et retirée du jeu!

Et hop un français hors de combat...
Ce ne fut que le début de la série noire...


Bref, petit à petit, Julien mène sa troupe à l'assaut de la redoute, calme et organisé, gardant une cohésion entre ses groupes...

Les français sont déstabilisés en partie...
Quel côté tenir?...
Par quel côté sera-t-on débordé?
De plus, les jets d'activation n'aident pas, échec sur échec, malgré quelque coups d'action relevant de l'épique...
3 dés lancés pour une tentative évaluée à deux actions, résultat : un 5, un 6 et encore un 6 soit 3 actions + 1 gratuite pour le double 6...

Dans ces conditions, on l'avoue bien, ce n'est pas une tasse de thé, mais on la boira quand même la tasse!


Un débordement sauvage après une réussite de 2 dés d'activation anglais donnant 6 et 6...  permet au groupe du flanc droit british de se déplacer de 2 mouvements d'affilée et comme le double 6 donne une action gratuite... (rebegint) on profites pour se faufiler dans les lignes française en sprintant et en splittant le groupe!...

Du fait au tour suivant, chaque soldat indépendant, active leur feu et tue encore un soldat français, non sans oublié de faire reculer les autres qui était en faction près des pièces d'artillerie...


Pendant ce temps là, des feux de salves s'échangent entre les français et les britanniques au niveau du centre...

Les activations française sont de mal en pis...

Les dés ne sont pas français, il sont en plastique dois je déduire!
Aucune réaction possible sur le flanc gauche ne peut être envisagée...

C'est Cambronne!


A ce stade, les anglais ont un petit soucis aussi...
Je précise "petit", en fait il est infime...

Même si les officiers ordonnent l'ordre de rechargement à chaque groupe, ceux ci font des réussites sur un dés d'activation lancé sur deux...

Cela leur permettant malgré tout de se rapprocher tour à tour...

De plus, je ne parles pas des porteurs d'échelles... a croire qu'ils se sont dopé... (Richard Virenque est passé par là?)

Traversant le champ de tir à toute allure pour terminer leur mouvement au pied du mur de la redoute et ultime sursaut, placer les échelles...


Alors situation qui fait aussi déstabilisé...

Un soldat anglais au sol se faisant chargé par deux fois et qui réussi à égaliser le jet d'attaque du français... par deux fois!

Explication :
Français : Combativité +2; Soldat à terre +2 et jet de dé : 4! Résultat : 8!
Anglais au sol : Combativité +2 et jet de dé : 6! Résultat : 8!
Il se passe kedall, l'anglais à juste paré le coup!...
Si c'est pas de la chance çà...?...

Par contre j'avoue que le combat fut épique, jusqu'au moment ou un troisième larron s'est pointé pour l'achever correctement et en bonne est due forme.
Ce soir on mangera du rosbif!


Par contre, l'officier français ne sais plus où donner de la tête....


Sur la gauche, les pièces d'artillerie sont abandonnées pour recentrer le gros de la troupe au niveau du campement


Sur la droite, la redoute est prise d'assaut ... échelle posée au tour précédent, un soldat bénéficie de deux actions...

Une pour monter et l'autre pour charger le premier ennemi qui voit!


Vue du dessus, on apprécie un peu plus le calme des oiseaux qui passent au dessus du champ de bataille...

Et ce n'est pas une fiente de pigeon voyageur qui changera la donne, mais sur qu'en bas, çà chie!


L'assaut final se prépare au pied du mur...


Du côté de la Redoute, l'assaut anglais avait déjà débuté et le porte-drapeau français fut touché en plein élan...

Imparable puisque cette action emporta, lors de la perte d'un autre soldat français le passage à 50% des effectifs...

Sans drapeaux et à chaque test de moral, les français doivent se résigner à se replier hors de table....


Malgré l'envie de résister en dernier sursaut, à chaque test de moral et de tour, les français perdent peu à peu d'effectif...

L'ordre me vient à la tête : "Courage, gardons la position... FUYONS!!!"


Bref un assaut britannique bien mené et une montée des troupes en bonne coalition...
Une chouette partie dans son ensemble et la fun touch...

Présentée en publique, cela a éveillé la curiosité de certain... on se disant... "je ne savais pas que çà existait des jeux d'histoire comme cela!"

A vous les stûûûûûdios!

Cordialement,

Michaël1971

Messages : 46
Date d'inscription : 01/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum